20e Rendez-vous de la Bande Dessinée d’Amiens 2015

Mon programme au Rendez-vous de la Bande Dessinée d’Amiens le 6 et 7 juin 2015. Je vous attends chers lecteurs (et même chers pas lecteurs).

Sur les Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens, il a toujours été entendu que l’auteur était au cœur du projet. À chacun de choisir sa façon d’être en relation avec le public, à nous de l’accompagner.

Prenons Denis Bajram, par exemple. Comment pourra-t-on le rencontrer, le voir, parler avec lui sur les 20es Rendez-Vous ?

Samedi de 15h à 16h, il animera une rencontre avec le public dans La Fabrique de la bande dessinée, au 1er étage de la Bibliothèque Universitaire. De la bande dessinée en train de se faire, un public spectateur et acteur (voir l’onglet dédié « Les rencontres sur le festival » sur le menu principal des 20es Rendez-Vous).

Ensuite, à 16h30, rencontre – discussion d’une heure avec lui, pour ceux qui souhaitent échanger avec l’auteur d’UW2 autour d’un verre, à la cafétéria du Crous.

À 18h, débat–rencontre avec Denis Bajram, Kris, Claude Gendrot (éditeur) et bien d’autres auteurs, au sein de l’espace de la Fabrique, sur le thème « Auteur de bande dessinée, un métier, oui, mais pour combien de temps ? »

Dimanche à 15h, nouvelle rencontre – discussion d’une heure avec lui, pour ceux qui souhaitent échanger avec l’auteur de Trois Christs autour d’un verre, à la cafétéria du Crous.

A l’issue des rencontres à la cafétéria, Denis Bajram remettra à ceux qui auront été sages un petit collector réalisé pour l’occasion (voir ci-dessous) et signera leur albums (signature seule, n’est-ce pas, sans dessin).

Les dédicaces contre la BD

Pourquoi j’ai arrêté de dédicacer

Je vais rebondir sur l’actuelle controverse sur la rémunération des auteurs de BD en dédicace. En pleine précarisation des revenus, on cherche des ressources partout, c’est compréhensible. Mais cela me questionne. J’ai l’impression que le problème est bien plus profond…

J’ai arrêté de dédicacer en 2006. Totalement. Je ne fais plus que des conférences, ateliers, démonstrations, parfois suivis d’une rare séance de signatures. J’ai pu le faire car je suis arrivé à un niveau de notoriété suffisant pour cela. Je sais que c’est une décision que tout le monde ne peut pas prendre, loin s’en faut.

Je n’ai pas arrêté de dédicacer parce que je n’étais pas payé. Ou parce que j’y perdais beaucoup de temps. Ou parce qu’on revendait mes dessins sur ebay. Ou parce que les incivilités dans les files d’attente me mettaient hors de moi. Ou parce qu’il me paraissait sidérant de voir des gens faire la queue des heures pour mes dessins les plus vite faits de l’année. Ou parce que je ne rencontrais plus mes lecteurs mais que des maniaques de la dédicace. Tous ces problèmes ont participé à ma décision, mais n’en sont pas la raison fondamentale.

Non. J’ai arrêté parce que je suis inquiet de voir les auteurs ne se montrer quasiment que sous le seul jour de la dédicace. Malgré toute la bonne volonté des quelques festivals qui ont un vrai programme culturel. Quand on entre dans une manifestation BD, on ne voit que des files de gens, cachant les auteurs qui, si on arrive enfin à les approcher, s’avèrent avoir la tête baissée sur leur dessin. Passionnant, des zombies devant des fantômes…

La plupart des manifestations ne sont pas des festivals de BD, mais des festivals de dessin orignal rapide sur page de garde. Une illusion de rencontre, alors que ce ne sont que des usines à faire ces petits originaux. Une machine à faire disparaître la BD et ses auteurs derrière ces petits dessins qui ne sont en rien de la BD. Car la BD, ce n’est pas ça. La BD, c’est du dessin qui demande, pour la plupart des auteurs, un bien plus long travail. La BD c’est surtout une narration qui nécessite au moins deux dessins contigus pour exister. La BD, c’est raconter. Un album de BD, ce n’est donc pas juste un écrin pour mettre un petit dessin original.

Pour résumer, la dédicace a écrasé toute autre sorte de représentation en public des auteurs de BD alors qu’elle n’a plus rien à voir avec notre art et nos pratiques. Je suis donc devenu un militant de la cause « anti-dédicace ». Qu’on remette cette pratique à sa place. Que lorsque l’on rentre dans un festival, on voit en premier des conférences, des expositions, des auteurs qui échangent avec leur lecteurs. Et que les séances de signatures ou de dédicaces ne soient que de lointains satellites des vraies rencontres autour de la vraie BD.

UW2 : exposition et tirage de luxe

Grande exposition à Genève des planches d’Universal War Two. Comme je travaille à 100% en numérique, nous avons fait imprimer pour l’occasion de très grandes tirage d’art en haute définition.

Ce sera l’écrin idéal pour vous présenter, en avant première, le tirage de luxe du premier tome d’UW2. Comme pour les deux précédents, sur UW1, j’ai consacré beaucoup de temps à en faire un objet totalement exceptionnel.

Venez nombreux demain pour découvrir ce petit bijou, pour voir l’exposition, pour faire signer vos albums et, tout simplement, pour se rencontrer.

Jeudi 14 novembre, à partir de 17h.
Galerie PerspectivesArt9, Genève.

Toulouse Game Show

28 et 29 novembre

Ce week-end, je suis invité au TGS, le Toulouse Game Show, un gros salon consacré à toute la culture geek et pop.

Le samedi de 13h45 à 14h30, je ferai une conférence/démonstration sur ma manière de dessiner en numérique.
Le dimanche de 13h30 à 14h15 l’excellent Paul Renaud animera une rencontre consacrée à mon travail.
En dehors de ces horaires, je passerai à la librairie signer mes albums (sans dessin comme d’habitude).

Enfin, et surtout, je viens pour rencontrer mes lecteurs, donc n’hésitez pas à saisir la moindre occasion pour discuter avec moi. Venez nombreux, qu’on rigole à nouveau un peu !

Parrain du SOB, Salon des Ouvrages sur la BD

Pour sa seconde édition, le SOB, Salon des Ouvrages sur la Bande dessinée, m’a demandé de succéder à Lewis Trondheim pour réaliser son affiche. Ce salon à pour but de réunir les auteurs et les lecteurs d’études sur la BD : monographies, entretiens, livres pédagogiques et techniques, dictionnaires grand public et études savantes… Étant moi-même lecteur depuis longtemps de ce genre d’ouvrages et fan de théories de la BD, j’ai accepté avec un grand plaisir.

Nous sommes deux parrains de la manifestation, puisque j’ai le plaisir de partager cet honneur avec Thierry Bellefroid. Nous évoquerons évidemment lors d’une conférence le travail sur Bajram, destructeur d’univers le livre d’entretiens qu’il m’a consacré.

Le salon se tiendra au Village Saint-Paul à Paris (d’où l’église Saint-Paul sur l’affiche) le samedi 1er et dimanche 2 décembre.

Utopiales 2009

Affiche de James Gurney
Affiche de James Gurney

Du 28 octobre au 1er novembre prochain aura lieu le Festival internationale de Science-Fiction de Nantes, les fameuses Utopiales.

Ce sera leur dixième édition, un grand anniversaire que Denis et moi ne pouvions manquer, en bons fans de SF, et surtout pour Denis, en lauréat du Prix Spécial du Jury 2004.

Nous serons donc là-bas en compagnie d’un grand nombre d’autres auteurs moult fois récompensés comme Enki Bilal ou Norman Spinrad.

Bien sûr, je vous raconterai en images tout ce qui se passera.

En attendant, pour en savoir plus sur cette manifestation très riche et variée, rendez-vous comme il se doit sur sa page internet : les Utopiales 2009.

Vous pouvez encore patienter en revoyant mes photos de l’édition 2005 et de la grande démonstration de dessin sur ordinateur donnée par Denis cette année-là.

Valérie Mangin

UW1 retourne à l’école

Affiche de Ralph Meyer

Samedi prochain, Valérie Mangin et moi serons au Festival des Grandes Écoles qui se tiendra rue d’Ulm, dans le 5è arrondissement de Paris.

C’est un festival dont j’ai été un des organisateurs il y 15 ans (souvenirs…). Devenu auteur à mon tour, je n’allais pas manquer d’y aller pour sa reprise !

Je ferai, pendant une heure, une démonstration de mon travail en informatique à partir de 15h30 dans l’amphithéâtre. Je donnerai aussi une masterclass à 17h30 en plus petit comité.

Angoulême 2008

Affiche du festival par José Munoz
Affiche du festival par José Munoz

Denis Bajram et moi serons bien sûr encore présents à Angoulême cette année. Nous dialoguerons avec plaisir avec vous à l’occasion de plusieurs rencontres :

Jeudi 24 janvier à 18 H, je vous raconterai tout sur l’Antiquité galactique avec Thierry Démarez.

Samedi à 17 H et dimanche à 16 H 30, Denis vous emmènera dans les anneaux de Saturne (enfin ce qu’il en reste après UW1…)

Rendez-vous sur l’espace Quadrants du stand Soleil.

Vous pourrez également rencontrer Denis vendredi à 13 H au Théâtre d’Angoulême. Ce sera à l’occasion de la projection d’un documentaire sur lui réalisé récemment par K3 Productions. Le film sera également projeté tous les autres jours à la même heure.

De son côté, Thierry Démarez dédicacera vos albums tous les jours sur le stand Soleil.

Enfin, vous pourrez retrouver des planches du Fléau des Dieux et d’UW1 dans le cadre de l’exposition Science Fiction : Villes du Futur.

Valérie Mangin

Exposition à Bruxelles

Ceux qui sont passés par la homepage de ce site en ce mois de février ont vu l’annonce de notre expo commune à Denis et moi. Je cite directement le carton d’invitation :

Valérie Mangin, Denis Bajram, Francisco Ruizgé, Malo Kerfriden, Thierry Démarez et la Librairie-Galerie Brüsel ont l’honneur de vous convier à l’exposition-vente consacrée aux planches et dessins originaux de leurs séries respectives UW1, Luxley, KGB et Le Dernier Troyen parues chez Quadrant Solaire (éditions Soleil).

L’exposition se déroulera à la Librairie-Galerie Brüsel du 22 février au 18 mars 2007.

Vernissage de l’exposition en présence des auteurs le jeudi 22 février à 18h30.

Une séance de dédicaces est prévue le vendredi 23 février de 15h à 18h (Réservation obligatoire).

On espère donc vous voir nombreux dans notre bonne capitale belge !

 

Angoulême 2007

L'affiche du président Lewis TrondheimComme tous les ans, je vais me rendre cete semaine au grand festival charentais.

Bien sûr, je serai sur le stand Soleil à Montauzier et je vous y signerai mes albums avec Malo Kerfriden, mon associé sur KGB.

Même s’il ne dédicace plus, Denis (Bajram) sera là aussi. Pour la deuxième fois en 3 ans, il est nommé dans la sélection officielle des prix angoumoisins pour UW1.

Vous pourrez le voir dans le cadre des Rencontres Internationales de l’Espace Franquin où comme le dit le site du festival on a “rendez-vous avec des auteurs de légende, pour les écouter raconter l’aventure de la création en bande dessinée”. C’est pas beau ça ? 🙂

Pour en savoir plus sur notre programme et voir les dernières mises à jour, rendez-vous sur le site de Quadrant Solaire.