Pro

Cette section regroupe tout ce qui concerne l’information des auteurs et les questions de métier.

Défendre les auteurs

Je suis très engagé depuis longtemps dans la défense des créateurs, en particulier celle des auteurs de Bande Dessinée. Cela a commencé durant mes études au début des années 90 en montant une section syndicale de l’UNEF aux Arts décos de Paris. Puis j’ai été de ceux qui ont créé et animé la MDABD à Angoulême (devenue ADABD), puis le syndicat SNAC BD, les États Généraux de la Bande Dessinée et la Ligue des auteurs professionnels.

Au début je me suis sans doute engagé pour défendre mes propres intérêts de jeune créateur, mais aujourd’hui c’est surtout pour défendre ceux des auteurs et autrices qui n’ont pas eu la chance de croiser, comme moi, un certain succès. Nos métiers de créateurs sont passionnants, souvent enviables en terme d’épanouissement personnel, mais, pour la plupart, ils sont extrêmement difficiles économiquement. Pour le livre, toutes les études le confirment : les auteurs sont de plus en plus pauvres. Pas de revenu minimum garanti, pas de chômage, un statut très parcellaire, un code de la propriété intellectuelle qui dans la réalité n’empêche pas la confiscation des fruits de leurs œuvres… En fait rien ne protège sérieusement la plupart des auteurs.

Il faut bien l’admettre, pour les auteurs, c’est le libéralisme économique le plus sauvage qui s’applique. Il faut même faire ce terrible constat : aujourd’hui, seul le succès semble être capable d’assurer à un auteur des revenus décents et de pouvoir négocier d’égal à égal avec son éditeur. Encore faut-il que ce succès se prolonge pour pouvoir envisager de faire toute sa vie carrière d’auteur. Je suis persuadé que cette situation est néfaste à long terme pour notre culture et j’espère pouvoir participer à changer, un peu, la donne.

C’est pour toutes ces raisons qu’il me parait indispensable que le plus d’auteurs possible soient au courant de tout ce qui les concerne légalement, socialement et économiquement. Et voilà pourquoi  je ne saurais trop leur recommander d’adhérer aux organisations qui les défendent.

 

Les pages de la section pro

Partager Google+ LinkedIn