Le Blog

Le temps dans Universal War One

Photo ActuSF

J’ai eu le plaisir de partager une table ronde sur “Le temps dans Universal War One” avec Roland Lehoucq.

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Roland est astrophysicien, spécialiste en particulier de la topologie cosmique. Normalien, agrégé de physique, il travaille au Commissariat à l’énergie atomique à Saclay. Professeur de relativité restreinte et d’astrophysique stellaire à Polytechnique, professeur d’Humanités scientifiques à Sciences Po Paris, c’est aussi grand passeur de science auprès du grand public, comme le prouve ses nombreux ouvrages de vulgarisation tel que son “Faire de la science avec Star Wars”. Roland est aussi le président des Utopiales depuis 2012. Et surtout, il est aussi sympathique qu’il est passionné. Bref, je ne vais pas cacher que j’ai plus que de l’admiration pour lui ! Il m’a donc vraiment fait très plaisir en me proposant cette “Interro surprise”.

Voici la session de rattrapage pour ceux qui n’étaient pas Utopiales, ou ceux qui n’ont pas pu rentrer dans la salle de conférence pleine à ras bord. Et merci à Actusf de nous proposer ainsi d’écouter ou réécouter les conférences et tables rondes de ce formidable festival. Bonne écoute !

Photo Marie Masson

CSG des auteurs : enfin compensée ?

Enfin une bonne nouvelle sur le front de la compensation de la CSG pour les auteurs et artistes. Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, a ENFIN officialisé ce qu’elle m’avait dit en direct il y a quelques semaines à Angoulême. Elle l’a fait dans le cadre d’une audition à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de finances pour 2018 qui s’est tenue ce mardi 7 novembre. Je cite le communiqué du Ministère : « La compensation de la hausse de la CSG pour les artistes-auteurs : le principe est acquis, et la solution technique retenue sera précisée rapidement ».

Cette promesse enfin officielle est rassurante. Reste qu’aucune solution viable ne semble avoir été pour l’instant trouvée du côté du gouvernement, ce que nous confirment nos sources ministérielles. Les organisations d’auteurs et tous ceux qui se sont impliqués sur ce dossier resteront donc très attentifs dans les jours et semaines à venir.

Internet sous le contrôle de trois géants ?

Amazon va atteindre cette année le chiffre ahurissant de 43.5% de l’e-commerce aux USA. Facebook et Google ont désormais une influence directe sur 70% du trafic Internet. Ces trois entreprises sont-elles en train de prendre le contrôle d’un réseau qui se voulait ouvert et multiple ?

Internet est mort, vive le Trinet ?

Google, Facebook et Amazon se sont accaparés le Web. Cette domination était loin d’être aussi écrasante il y a encore quatre ans, et semble non seulement bien partie pour durer, mais devrait signer la mort d’un Web fondé sur la diversité et la liberté, comme le démontre le développeur brésilien André Medeiros – dit André Staltz – dans un post publié sur Medium. Nous nous dirigeons, à ses yeux, vers l’avènement d’un « Trinet » aux allures de dystopie.

« J’ai inventé le Web, mais vous tous avez contribué à en faire ce qu’il est aujourd’hui », lançait en mars dernier Tim Berners-Lee. Le père du Web s’inquiétait alors de la triple menace pesant sur sa création, pointant la perte de contrôle de nos données personnelles, l’enjeu des fake news et l’industrie de la publicité politique en ligne. « Tim lui-même assure que le Web est en train de mourir », souligne André Staltz. Mais le développeur brésilien a, lui, daté très précisément le « début de la fin » : le Web est mort en 2014. […]

Lire la suite usbeketrica.com

Utopiales 2017 : quelques souvenirs

Quelques souvenirs de ces excellentes Utopiales 2017.

 

Photo Marie Masson

“Petite” table ronde dans le “petit” lieu du festival, qui était consacrée au temps dans Universal War. Échange passionnant avec ce cher Roland Lehoucq, astrophysicien et président des Utopiales. Avec un nombreux public de passionnés, comme toujours ici, qui ont posé d’excellentes questions ! Mon seul regret, ne pas pouvoir dévoiler la théorie complète du temps dans Universal War. Mais je n’allais pas non plus spoiler la fin d’UW2 et sa suite, UW3.

 

Photo El Dudo

J’ai eu le plaisir de modérer de nombreuses rencontres passionnantes. Par exemple, ici, avec Valentin Sécher et Jerry Frissen pour leur Metabaron.

 

Photo Aymeric Seassau

J’ai aussi passé sur le grill ce cher Mathieu Bablet, l’auteur de Shangri-la dont j’ai déjà dit beaucoup de bien sur ce site. Mathieu a sacrément bien tenu le choc malgré le fait que la séance de torture se tenait sur l’intimidante grande scène des Utopiales.

 

Je me suis évidemment rendu à la session d’ouverture des États généraux de l’imaginaire. Beaucoup de problèmes sont communs avec ceux de la bande dessinée. J’ai pris la parole pour leur dire, entre autres choses, que dans la BD, on n’avait pas regretté d’avoir organisé nos propres États généraux..

 

Jeanne-A Debats, Valérie Mangin, Roland Lehoucq, votre serviteur et Aymeric Seassau

Pour finir, je dosi avouer qu’aujourd’hui, les Utopiales, c’est avant tout retrouver tous les ans une sacré bonne bande d’amis et d’amies. Alors, à l’année prochaine !

Entretien : La situation économique des auteurs de BD

Cet entretien a été diffusé en direct depuis les Utopiales à Nantes. Le début est rigolo, mais ça ne dure pas longtemps car on y parle de la situation économique des auteurs de bande dessinée.

Je dois préciser que pendant ces Utopiales, au delà de cette interview, ça a vraiment beaucoup discuté entre auteurs de romans et auteurs de BD de tous leurs problèmes communs. Tous les autres acteurs de la “chaîne du livre” auraient sans doute été un peu effrayés de la teneur de ces échanges, y compris entre auteurs de best-sellers. Les hausses du RAAP ou de la CSG ne vont pas pénaliser que les créateurs, car en déstabilisant une profession déjà très éprouvée par les différentes “surproduction”, ces hausses font monter la défiance des auteurs envers tout le système actuel. S’il ne peut plus les nourrir, beaucoup se disent qu’il faudra bien en créer un autre…

Bref, on ne saurait trop recommander aux autres maillons de la chaîne du livre de comprendre et de soutenir un peu plus les revendications du premier maillon. Et, par exemple, d’user de leur pouvoir d’influence pour vite convaincre les services du Ministère de la Culture de trouver le moyen de compenser l’augmentation de la CSG pour les auteurs et artistes comme elle l’a été pour tous les autres actifs.

 

Entretien enregistré par Yaneck Chareyre pour Gnapp.

Tribune de Pierre Lungheretti

Dans le journal Le Monde, une voix qui porte pour défendre la cause des auteurs. Merci à Pierre Lungheretti, directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

« La bande dessinée connaît en France un nouvel âge d’or », pas ses auteurs

Dans une tribune au « Monde », le directeur général de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, Pierre Lungheretti, constate que 53 % des auteurs ont un revenu inférieur au smic. Cela compromet l’avenir de la filière, et la BD a besoin d’un accompagnement nouveau, adapté et coordonné.

Tribune. Depuis plus d’une quinzaine d’années, la bande dessinée connaît en France un nouvel âge d’or. Le secteur s’est imposé comme l’un des plus créatifs et dynamiques du paysage culturel, avec un chiffre d’affaires multiplié par quatre entre 1991 et 2016. Le nombre d’ouvrages publiés est passé de 1 137 publications annuelles, en 2000, à 5 305 en 2016, chiffre qui témoigne d’un dynamisme éditorial, avec plusieurs éditeurs inventifs et défricheurs. […]Lire la suite www.lemonde.fr

Un entretien de deux heures

C’est n’importe quoi ! Deux heures ! J’ai causé deux heures avec David Geiger pour le podcast PLOP !

Ceci dit, avec ce format long, il s’en est dit des choses qu’on n’entend jamais d’habitude. Je crois même qu’on a eu le temps de refaire le monde deux ou trois fois.

Alors, bonne écoute :

Pour en savoir plus,  vous abonner à PLOP, ou soutenir le projet :

Le marché de la BD se porte bien, pas les auteurs

Un papier de l’AFP La bande dessinée, secteur en plein essor, repris par de très nombreux sites de la grande presse, a énervé pas mal d’auteurs la semaine dernière. Nous avions été nombreux à faire remarquer qu’on ne pouvait pas se contenter du seul discours du SNE, syndicat des éditeurs, et que la situation des créateurs de BD était loin d’être triomphale, elle. Notre énervement sur les réseaux sociaux n’est pas passé inaperçu. Merci à Francis Forget de Culturebox / France Télévision d’avoir pris le sujet en main et d’avoir donné la parole aux auteurs.

Entretien avec André Schiffrin

La Fabrique venait de publier ‘L’édition sans éditeurs’ lorsque j’ai entendu la première fois André Schiffrin parler en public pendant un Autarcic Comix à Bruxelles. Je m’étais jeter sur l’ouvrage. Dès 1999, en se basant sur son expérience au USA, André Schiffrin y prédisait ce qui allait se passer en France dans la décennie suivante. Suivirent les tout autant passionnants ‘Le contrôle de la parole’ et ‘L’argent et les mots’.

du9 publie la transcription d’une table ronde avec William Henne et Xavier Guilbert de 2011, qui, comme toujours avec André Schiffrin, mais aussi Xavier, semble parler de ce que nous vivons précisément aujourd’hui. Passionnant !

La BD, un secteur en plein essor ?

LA BD VA SUPER BIEN ! SI ! Car ce qui est bien avec l’Agence France-Presse, c’est que ses articles sont repris partout. Donc, c’est officiel “la bande dessinée est un secteur en plein essor” puisque Libération, Le Figaro, L’Express, Le Point et consorts le disent tous en même temps…

Bon, bien sûr, l’AFP n’a interrogé que les gros éditeurs. Mais pourquoi aurait-elle demandé leur avis aux auteurs, par exemple ? Non, non, ces auteurs ne sont définitivement bons qu’à faire des livres et qu’à se précariser dans leur coin en silence…

Bref merci l’AFP. Vous devriez aussi faire un article sur la presse qui va super bien, en n’interrogeant que les patrons des groupes et surtout aucun journaliste…

[EDIT] Le texte de l’article, qui a disparu du site de l’AFP depuis :

La bande dessinée, secteur en plein essor

Dans un marché de l’édition morose, le secteur de la bande dessinée affiche une forme éclatante avec une croissance de 20% de son chiffre d’affaires au cours des dix dernières années, selon un rapport du Syndicat national de l’édition (SNE) divulgué mardi. Le signe le plus visible de ce dynamisme est la sortie jeudi, à un total de 5 millions d’exemplaires (dont 2 millions en français), du 37e album des aventures d’Astérix, “Astérix et la Transitalique”.

Avant Astérix, il y a eu Titeuf dont le 15e album, publié fin août, a été tiré à 550.000 exemplaires ou encore Largo Winch (350.000 exemplaires), Le Chat (300.000), Corto Maltese (250.000). D’ici la fin de l’année d’autres “locomotives” sont attendues en librairie dont la suite du Chat du rabbin (100.000 exemplaires prévus), les Tuniques bleues (110.000), les Cahiers d’Esther (100.000), les Vieux fourneaux (200.000) et Lou! (320.000). Aujourd’hui, 8,4 millions de Français achètent de la BD, soit 15,5% de la population âgée de plus de 10 ans, indique le rapport du SNE. Le secteur de la BD se situe au 3e rang de l’édition française (derrière la littérature générale et l’édition jeunesse) avec 14% de parts de marché.

L’étude du SNE montre également que l’acheteur de BD est relativement jeune (41 ans en moyenne contre 44 ans pour un acheteur de littérature générale), féminin (53% des acheteurs de BD sont des femmes) et appartient plutôt aux catégories socio-professionnels supérieures. Si la BD franco-belge (Astérix, Lucky Luke, Corto Maltese…) attire encore le plus grand nombre d’acheteurs (près de 7 millions), l’étude relève que l’achat de mangas (environ 5 millions d’acheteurs) se renforce régulièrement.