UW1 chez Disney ?

Couverture alternative du tome 4 pour Marvel

L’aventure américaine d’UW1 se passe pour le mieux : Marvel, après avoir édité les 6 tomes en comics souples, vient de publier la seconde intégrale de 3 tomes au format “hard cover”. Cette édition, sous jacquette et couverture cartonnée rigide, est celle de la consécration aux USA, puisque c’est celle qui permet de durer en librairie.

Marvel est donc content de ses ventes, mais moi j’ai surtout découvert avec plaisir qu’UW1, malgré son absence de super-héros et ses idées socio-politiques un peu trop antilibérales, pouvait passionner un public américain. Une formidable aventure qui connaît un ultime rebondissement ces derniers jours : on vient d’apprendre que le géant Marvel a été racheté par l’hyper-géant Disney ! Si j’étais gonflé, je pourrais maintenant me targuer d’avoir aussi été publié par Disney 🙂

PS: En fait, je n’aurais pas du me réjouir, quelques temps après, Marvel m’a averti que la politique du groupe Disney était de ne pas exploiter de propriétés intellectuelles qui ne lui appartiennent. Ce qui est le cas d’Universal War One… De fait, Marvel a dû cesser la publication d’UW1 malgré leur satisfaction.

UW1 retourne à l’école

Affiche de Ralph Meyer

Samedi prochain, Valérie Mangin et moi serons au Festival des Grandes Écoles qui se tiendra rue d’Ulm, dans le 5è arrondissement de Paris.

C’est un festival dont j’ai été un des organisateurs il y 15 ans (souvenirs…). Devenu auteur à mon tour, je n’allais pas manquer d’y aller pour sa reprise !

Je ferai, pendant une heure, une démonstration de mon travail en informatique à partir de 15h30 dans l’amphithéâtre. Je donnerai aussi une masterclass à 17h30 en plus petit comité.

Le lundi à Amiens

J’ai beaucoup d’amis à Amiens, et c’est une ville où j’ai toujours plaisir à aller. J’ai donc accepté sans hésiter l’invitation de Pascal Mériaux, directeur du festival BD de la ville, et que je croise toujours avec bonheur depuis l’époque où nous avons tapé le boeuf musical avec lui, Gibrat et Labiano…

Je serai l’invité des Bulles du Lundi, rendez-vous bien connu des Picards, qui se dérouleront à Amiens le 8 décembre prochain, au Centre Culturel Léo Lagrange, à partir de 20h30. Pour les plus fans, vous pourrez aussi me retrouver en direct sur le plateau de France 3 Picardie pendant le 12/13.

Centre Culturel Léo Lagrange
12 place Vogel 80 000 Amiens
Tel: 03 22 92 39 11

Couverture Zombie

Lorsque Olivier Thierry, le boss du magazine Zoo, m’a contacté pour faire la couverte du n°16, je n’ai pas hésité un seul instant. Déjà parce que nous avons connu les bancs du même fanzine, Scarce (dont il s’occupe toujours en parallèle), parce que Zoo, « le premier magazine Culturel BD gratuit » est bien ce qu’il annonce, et que cela fait des mois que j’ai plaisir à le lire. Et parce que les zombies, ça reste ma chasse gardée depuis Cryozone 🙂

Bref, Zoo est en librairie, et est gratuit : dépêchez-vous d’attraper le vôtre. Et pour les plus paresseux, ils peuvent le télécharger ci-dessous.

Festival de Blois

Valérie Mangin et moi-même serons ce week-end à Blois, pour participer à BD Boum, un des plus anciens festivals de France. Je ne dédicacerai pas, comme à mon habitude, mais je serai enchanté de discuter avec tous ceux qui auront la bonne idée de m’arrêter dans les allées du festival.

Pour ceux qui veulent me voir dessiner, je donnerai une démonstration/conférence sur mon travail d’auteur de BD sur ordinateur. Ce sera à la Halle aux Grains, le samedi 22 novembre à 15h. Venez nombreux, qu’on prouve encore une fois qu’un festival BD ce n’est pas qu’une réserve de chasse à la dédicace, mais aussi un vrai lieu de culture et d’échanges.

Lancement du DVD “Objectif BD” à Caen

Dans le cadre de l’opération Lire en fête en 2007, la bibliothèque départementale du Calvados et les bibliothèques du département avaient proposé un programme d’animations autour de la bande dessinée. Suite à ces rencontres, la BDP désirait mettre en avant les auteurs et illustrateurs bas-normands en réunissant cinq de leurs représentants dans un DVD : Jean-Blaise Djian, Hugues Fléchard, Jean-Marc Lainé, Jérôme Félix et Denis Bajram.

Une projection du DVD sera proposée lors de cette soirée ainsi qu’une rencontre avec les auteurs et illustrateurs.

Le Mardi 4 novembre 2008 à 18h à Caen,
Maison de l’étudiant (Campus de l’université)
Réservation : 02 31 78 78 87

Texte © Conseil Général du Calvados

Marvel Comics

L’aventure américaine commence

Et voilà, c’est parti : la publication d’Universal War One aux USA par le premier éditeur de comics, le célèbre Marvel, a commencé. C’est une sorte de rêve éveillé pour moi, qui lisait dans mon adolescence avec ferveur les productions de la “Maison des Idées”. Je rêvais alors de dessiner Iron Man ou les 4 Fantastiques, et d’avoir l’insigne honneur d’être un jour publié par les successeurs de Stan Lee. Et voilà que c’est eux qui sont venus me chercher pour UW1 ! Merci donc à tous ceux qui, en France comme aux États-Unis, ont participé à cette la mise en place de l’aventure américaine d’UW1 !

Et pour fêter ça, voici, en exclusivité, la couverture “alternate” du comics book 1.

Nicolas Atchine

A STAR IS DEAD

Je regardais comme à mon habitude la Nouvelle Star tout en calinant mon canard lorsque Philippe Manœuvre dédicaça un titre de Bob Dylan à la mémoire d’un des plus grands experts de Dylan qui venait justement de mourir : “Nicolas Atchine”.

Ce nom n’a sans doute pas dit grand chose à grand monde. Mais moi ça m’a fait un méchant choc. Je le connaissais bien, le petit Nicolas… On avait fait nos premières armes ensemble à la fin des années 80 à Scarce, un fanzine spécialisé dans les comics américains. Nicolas était très jeune à l’époque, mais avait déjà une culture pop encyclopédique. Il écrivait très bien, avec beaucoup d’aisance. Il avait un avis sur tout, et donc beaucoup d’ennemis. Moi je l’ai tout de suite apprécié : on devait se ressembler un peu.

On faisait de la musique tous les deux, et ne jurions que par les comics… Lui a finalement choisi de suivre plutôt la voie du rock que celle de la BD, et j’ai perdu contact avec lui, ne le recroisant qu’en de rares occasions, genre avec le fils de Jodorowsky. Nicolas Atchine était devenu Nikola Acin, traduisait moultes ouvrages, interviewait moultes gens pour le magazine Rock & Folk de Manœuvre, avait monté son groupe les Hellboys, et je devais ignorer les trois quarts de ses activités…

J’ai fouillé la toile à l’instant. Une seule confirmation de la mort : “Nikola est décédé de façon soudaine le dimanche 18 mai 2008 à l’âge de 34 ans.” C’est jeune, 34 ans. pour mourir. Merde.

On ne s’attend pas à apprendre la mort d’un vieux pote en regardant la Nouvelle Star. Merde.

Habillez-vous UW1

Il y a quelques temps, j’ai ouvert sur Internet une boutique de vêtements pour une association dont je m’occupe. Et j’ai trouvé ça top ! Donc, sans plus attendre, j’ai décidé d’en créer une seconde pour les collectors UW1.

C’est spreadshirt.com, le leader mondial dans ce domaine, qui fabriquera et livrera chez vous T-shirts, casquettes, mugs et tous les autres goodies que j’y ajouterez au fur et à mesure. Spreadshirt, qui imprime et livre depuis l’Allemagne, n’est pas obligatoirement le moins cher ni le plus rapide des fabricants, mais c’est une maison qui a pignon sur rue, et donc un partenaire fiable.

Pour les petits curieux, je ne ferai pas fortune avec cette boutique, puisque je perçois entre 2 et 3 euros par produit vendu. Enfin, je ne ferai pas fortune SAUF si vous m’achetez 1 000 000 T-shirts d’un coup 🙂