Réforme des retraites : catastrophe pour les auteurs ?

Cela fait quelques mois que nous pressentons la catastrophe pour les auteurs avec la réforme des retraites. Ce qu’on va nous proposer par défaut, c’est probablement de perdre 13% de nos revenus. Quel auteur peut encore endurer ça ?

La petite surprise récente, c’est de découvrir qu’en payant beaucoup plus, nous aurons probablement des pensions de retraite bien moins bonnes…

J’avoue que c’est une libération d’enfin parler publiquement de ce dossier explosif. Nous ne voulions pas causer une panique chez les auteurs avant d’en savoir plus.

Ceci dit, je vois aux premiers commentaires que la colère l’emporte sur la panique. Et que beaucoup envisagent même de se joindre à ceux qui manifestent leur colère dans la rue depuis déjà des mois. Nous allons évidemment transmettre cette information au Ministère de la Culture. Nous avions déjà dit aux pouvoirs publics que la situation était explosive. Je pense, comme je l’avais déjà dit aux États généraux du Livre, qu’il ne faudrait pas qu’ils sous estiment la capacité de nuisance de ceux dont la spécialité est d’écrire, dessiner, transmettre des idées et créer de l’émotion.

Aujourd’hui, je me rends à Paris pour un conseil d’administration de la Ligue des auteurs professionnels. Nous allons bien sûr parler de ça. La hausse continue de nos cotisations sociales en parallèle de la dégradation continue de nos revenus ne peut continuer. La Ligue s’est créée, entre autres, sur la nécessité de construire un solide statut pour les auteurs, un statut qui les protège et leur permette de vivre de leur création, condition nécessaire pour simplement pouvoir continuer à créer. Vu ce qui nous tombe encore dessus, c’est plus que jamais une nécessité.