Geekorama 2017 : whorkshop

Rapide dessin en direct lors du Geekorama 2017.

 

Photo Gargouille Productions.

 

Publié le Catégories
Commenter Partager Google+ LinkedIn

Designer des vaisseaux spatiaux

Workshop aux Utopiales Nantes 2015. J’y tente de montrer comment fonctionne mon petit cerveau quand je fais un design de vaisseau spatial. Je fais aussi beaucoup le clown pour occuper cette grande scène un peu vide. Peut-être aussi parce que ce jour-là j’avais croisé trop de gens qui me parlaient comme si j’étais quelqu’un d’important (c’est gentil, mais non). Mais aussi parce que, malgré une apparence parfois très sérieuse et pessimiste, je suis un garçon profondément joyeux et optimiste.

Et je le resterai malgré tous ceux qui voudraient nous faire penser le contraire.

La CyberBulle

J’adore les festivals de BD. Mais je n’ai pas caché que je trouve que les séances de dédicaces y ont pris beaucoup trop d’importance, aux dépens des vraies rencontres et de la découverte de tout ce qui fait la BD d’hier et d’aujourd’hui. De mes discussions avec d’autres passionnés est née LA CYBERBULLE, un festival de BD totalement différent.

La CyberBulle est le premier festival de bande dessinée à la fois réel et virtuel. Elle sera consacrée aux nouvelles pratiques de la BD : créations numériques, turbomédia, informatisation des artistes, lecture on-line… Le public pourra rencontrer les auteurs concernés lors de débats, de conférences et d’ateliers. Les rencontres se feront à la fois à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) et en live sur notre plateforme web. Cette plateforme, que nous faisons entièrement développer, permettra au public de participer à toutes nos animations grâce à une combinaison de vidéo live et d’un système de chat.

Le financement participatif faisant partie de cette culture numérique, la Cyberbulle a bien sûr fait appel à tous ceux qui veulent voir exister ce festival différent. Participez, peu s’il le faut, mais participez !

Là où ça devient très drôle, c’est que, moi qui ai arrêté de dédicacer depuis 8 ans, et qui a rêvé de ce genre de festival sans dédicace, j’ai accepté, pour aider l’association, de refaire 5 belles dédicaces couleurs (et seulement 5). Alors, chers collectionneurs, c’est le moment de vous ruer sur ces pièces rares. Oui, 500 euros, c’est une somme, mais c’est votre seule chance d’avoir une belle dédicace à la peinture (sur UW2 par exemple), et, croyez-moi, je ne suis pas prêt de recommencer après ça. Surtout, comme je laisse bien tout le montant au festival, c’est un excellent moyen d’aider La CyberBulle à s’envoler tout en se faisant plaisir.

Il ne vous reste que quelques jours pour vous décider. Ça tombe bien, Noël arrive !

[EDIT] Ca y est, mes 5 dédicaces à 500 euros sont partis ! Merci à tous les généreux donateurs, petits et grands, pour l’aide qu’ils apportent à la Cyberbulle !

Démonstrations à Adobe Live

Pendant le salon professionnel d’Adobe, j’ai expliqué en direct ses techniques de BD sur le logiciel Photoshop. Grand succès populaire !

Denis Bajram est le dernier auteur à avoir révolutionné la Bande Dessinée de Science-Fiction avec Universal War One (UW1), grande fresque d’anticipation dont le succès ne se dément pas depuis 8 ans. Spécialiste reconnu de l’illustration sous Adobe Photoshop, il dessine entièrement ses albums avec le fameux logiciel associé à une tablette graphique Wacom.

Lors du salon Adobe Live qui s’est tenu en mai à la Cité des Sciences et de l’Industrie de La Villette, Denis Bajram, a donné quatre conférences / démonstrations sur la réalisation de bande dessinée avec Adobe Photoshop et une tablette Wacom. La foule des amateurs de BD comme des graphistes a répondu présent, et a provoqué une petite émeute autour de chaque démonstration !

Photos d’Hervé Langlois

Première conférence

Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. L’Adobe Live ! est un salon orienté professionnels, et les petits amphithéâtres reservés aux conférences peuvent paraître bien grands si on s’y retrouve trop seul ! Heureusement, il s’est avéré que 1) les fans de BD on une capacité remarquable à se déplacer en masse 2) l’usage que je fais de Photoshop détonait au milieu de cet univers de graphiste orienté design graphique ! Ça a vite tourné à la petite émeute autour du stand… Je crois que si j’avais fait des tours de prestigitation, ce ne ce serait pas passé autrement : c’est clair, sur ordinateur comme sur papier, dessiner reste magique !

Dédicace

Bon, nous savions que les fans de BD seraient là, mais cela fait déjà longtemps que j’ai arrêté de dédicacer mes albums. Comment les remercier d’être venus ? Nous avons eu l’idée avec Adobe de faire imprimer par Xerox, partenaire sur le salon, une petite quantité d’une dédicace numérique que je ferais sur place. Nous avons crée une sorte de croisement entre l’ex-libris et la dédicace ! It’s alliiiive ! !

Ce moment a été très sympathique, j’ai réalisé ce dessin juste à côté des gens, qui me posaient des questions très pragmatiques. Ça changeait de la séance magistrale qui avait précédé.

 

 

Deuxième conférence

Retour dans le deuxième petit amphi. Ma seconde conférence porte plus sur le problème de la mise en couleur. Aux questions dans la foule, je sens qu’il y a des pros intrigués par la simplicité de ma méthode.

Je martèle mon adage : Phostohop est un logiciel vraiment parfait : c’est pourquoi nous devons apprendre à bosser de manière chaotique avec, à remettre de la vie dans la perfection mathématique.

Après cette dernière conférence, c’est l’assaut des interviews : je n’ai pas à me forcer pour dire tout le bien que je pense des produits d’Adobe. Je me demande même si je n’ai pas fait mon fan de base :D.

Reportage vidéo

Les gens de l’agence de communication Alerte Orange sont des fans de BD. C’est vraiment super que des professionnels de cette classe aient réalisé le reportage sur l’Adobe Live : merci à eux !

Production : Alerte Orange
Producteur : Olivier Bodeur
Image & Montage : Stéphane Hervé
Post Prod : Nicolas Fels

À l’occasion de l’Adobe Live, Denis Bajram a donné de nombreux entretiens : Vous pouvez, entre autres, lire celui publié par le magazine SVM mac dans son numéro 185 (juillet 2006) page 61.

Le magazine Computer Arts propose quant à lui dans son numéro spécial été 2006 (page 174) un “step by step” de la couverture du tome 6 d’UW1, et un entretien très orienté technique.

Enfin, on ne ratera surtout pas la copieuse interview video du site www.scifi-universe.com.

 

Quadrant Solaire voudrait remercier tous les partenaires de cet événement :

• Alerte Orange
• Le libraire qui nous a accompagnés
• Xerox pour les impressions
• Wacom pour la magnifique tablette graphique
• Apple pour le prêt du moniteur de dédicace

Évidemment, nous remercions par dessus tout tout le staff d’Adobe, sans qui cette superbe expérience n’aurait pas eu lieu, ainsi que Bertrand Salord, qui le premier a cru en tout cela.

Démonstration aux Utopiales de Nantes

En novembre 2005, à la demande du festival des Utopiales à Nantes, Denis a pour la première fois fait une démonstration de son travail sur tablette numérique dans une conférence grand public. Tout en dessinant en direct sur son Mac, il expliquait très librement son travail. En voyant le nombre de personnes passionnées qui étaient venues, Denis se dit qu’il faudrait recommencer ce genre de rencontre au plus tôt.

Photos de Valérie Mangin
Video de Niavel