Anal plus

Les organismes de gestion collective des auteurs ont l’outrecuidance de trainer Canal + devant les tribunaux ? Tout ça juste pour que la chaine paye les droits d’auteurs qu’elle doit par contrat aux créateurs de ses séries ? Paf, Canal+ réclame des audits sur ces même organismes, les accusant de fait de mauvaise gestion voire de malversation. Alors qu’ils sont contrôlés annuellement par la cours des comptes, eux. Le débiteur accuse donc ses créanciers pour masquer son forfait : on ne peut pas faire plus cynique !

Inversons à notre tour l’accusation et avec autant de vulgarité insultante : De quand peuvent bien dater les derniers contrôles fiscaux de Canal +, du groupe Bolloré et de Vincent Bolloré lui-même ?

Publié le Catégories
Commenter Partager Google+ LinkedIn